Archive for 4 septembre 2013

revival : impressions sur Final Fantasy XIII

petit retour vers le passé avec la chronique d’un des jeux phares des années 90/2000 : Final Fantasy 13

Un des jeux de rôle japonais les plus attendus de 2010 est sans contredit Final Fantasy XIII. Disponible en magasin depuis le 17 décembre au Japon, tout près de 2 millions de copies ont été vendues et si l’on considère qu’il y a un peu plus de quatre millions de PS3 au Japon, cela veut dire que 50% des gens qui ont une PS3 ont acheté Final Fantasy XIII, ce qui est impressionnant selon moi. Il y a maintenant trois semaines que j’ai pu mettre la main sur une copie et après une vingtaine d’heures de jeu, je vous livre mes impressions.

Note : avant d’en faire la chronique je conseille d’aller jeter un oeil un la remarquable interview faites du créateur de Diablo 3 (en espagnol)

Combat

Pour ne pas gâcher le plaisir de découvrir l’histoire, je ne parlerai pas de celle-ci, mais je vais quand même vous avouer que l’histoire et le jeu en général est très linéaire, un peu comme l’est Final Fantasy X. D’ailleurs, il y a beaucoup de cinématiques et des séquences de dialogues entre les portions d’action. Certaines d’entre elles sont assez longues mais heureusement, il est possible de passer outre et d’aller directement à l’action. Plus que jamais, j’ai souvent l’impression de jouer à un film interactif, mais pour moi, je ne trouve pas que mon plaisir s’en trouve diminué.

Un peu comme dans FFVIII, FFXIII apporte plusieurs changements qui sont drastiques et qui ne plairont pas aux puristes.

De un, il n’y plus de points d’expérience ou de niveaux. Ces deux éléments sont remplacés par des classes et un système qui se nomme le Crystalum. Ce dernier ressemble beaucoup à système de « sphere grid » de FFX, mais dans le cas qui nous concerne, il y a plusieurs sphères et donc plus de choix. Le nom des classes n’a rien de très « final fantasy-esque ». En utilisant le katakana, l’un des trois alphabets japonais, il est possible d’en avoir une bonne idée. Le tank se nomme defender, le soldat avec des armes l’ « attacker », le black mage est le « blaster », le white mage devient le « healer » et quelques nouvelles classes comme le « jammer » et le « enchancer » font leurs débuts.

Terrain

Avant de glisser un mot rapide sur les classes, je dois absolument parler du fait qu’il y a trois personnages dans le party et que, pendant la grosse majorité de l’histoire, le joueur n’a pas le droit de regard sur qui compose son équipe et encore moins sur qui il contrôle. En effet, selon les aléas de l’histoire les personnages seront divisés en équipes et c’est celle-ci qui dictera qui sera le principal personnage. Dans cet opus, vous ne contrôlez pas les actions de tous les personnages mais seulement celles du meneur de l’équipe. Les deux autres personnages utilisent les habiletés et les actions que leur permettre leur classe et vous n’avez aucune influence sur celles-ci.

Menu

Pour revenir aux classes, tout comme dans FFX-2, il est possible de changer de classes à volonté selon les besoins avec l’aide du système Optima. Vous pouvez faire des combinaisons de différentes classes, mais pour les trois personnages en même temps. Pour espérer progresser dans l’histoire, la maîtrise du système Optima est essentielle à certains moments, vous aurez besoin de trois blasters alors qu’à un autre moment, vous aurez besoin d’un defender, un attaquer et d’un healer. Pour obtenir de nouvelles habiletés, vous obtenez des CPs pour naviguer dans le Crystalum. Chaque personnage à un certain nombre de classes de disponible et il y a deux types de statistiques de vous pouvez débloquer : les habiletés comme la magie et les statistiques comme les points de vie ou la force par exemple. Alors que les premiers sont qu’actifs que lorsque vous utilisez la classe appropriée, vous gardez toutes les statistiques que vous avez obtenues préalablement.

Je pourrais en dire beaucoup plus sur Final Fantasy XIII, mais je vais laisser la chance à la personne qui fera la critique de le faire. Cependant, je peux quand même dire que Final Fantasy XIII ne plaira pas aux puristes, mais que la réalisation technique, du moins sur PS3, est très impressionnante. D’ici la sortie de la critique, n’hésitez pas à poser des questions!