Glory of Heracles – impressions

J’aime l’initiative que prend Nintendo depuis quelques temps, soit de nous offrir de plus en plus de jeux de séries japonaises à succès qui n’ont jamais fait le saut en Amérique du Nord. L’exemple qui me vient immédiatement en tête est celui du jeu The Legendary Starfy, paru l’an dernier et qui était une première incursion de la mignonne étoile Starfy en sol nord-américain. En ce début d’année 2010, Nintendo propose aux joueurs plus assidus l’un des opus de la série Glory of Heracles afin de leur faire connaître cet univers. L’idée est fort louable, mais en jouant à Glory of Heracles, on ne peut que se demander comment il se fait que cette série en soit rendu à cinq volets tant il se fond aisément dans la masse des jeux de rôles sans un quelconque élément plus accrocheur qu’un autre jeu du même style…

1 Glory of Heracles est le cinquième jeu de la série japonaise du même nom. Cependant, il est inutile de vous en faire si vous n’êtes pas familier avec cette franchise puisque le jeu propose un scénario de base n’étant pas vraiment relié à celui des autres jeux. Par contre, force est de constater que la trame narrative de Glory of Heracles n’a pas été très travaillée puisqu’elle est on ne peut plus classique. Vous vous réveillez sur une plage par un beau matin, amnésique et perdu. Puis, vous faites la rencontre d’un personnage à l’identité sexuelle plutôt floue (!) jusqu’au moment où des Nymphes vous apprennent que vous êtes le célèbre Heracles (Hercules) des légendes grecques. Toutefois, personne ne vous croit, surtout qu’un Heracles est bel et bien en vie et qu’il a davantage l’apparence physique du héros décrit dans les légendes que la vôtre. Ainsi débute votre quête afin de retrouver votre identité dans la Grèce antique !

source image : http://uk.ign.com/articles/2010/02/05/glory-of-heracles-review

2 Impression de déjà-vu ? C’est, du moins, le sentiment que j’ai eu en jouant à Glory of Heracles. Le cœur du scénario proposé est classique, tout comme la progression de la trame narrative. En bout de ligne, on n’accorde qu’une importance secondaire aux péripéties de nos héros et notre réelle identité ne nous intéresse à peu près plus lorsqu’elle nous est dévoilée. Qui plus est, Glory of Heracles propose un amalgame de personnages plus ou moins attachants et charismatiques. Bien que certains sortent un peu plus du lot (dont celui à l’identité sexuelle fluctuante), la plupart des personnages sont clichés et peu attrayants, notamment notre héros sans nom et muet. Tout de même, étant un amateur de mythologie, j’ai beaucoup aimé retrouver des éléments propres à la mythologie grecque durant mon périple. Côtoyer des créatures fantastiques et avoir une impression constante que les dieux grecs sont là, surveillant nos pas, furent des éléments que j’ai bien appréciés au sein du jeu. Dommage que le tout soit présenté à travers une histoire manquant de panache.

3 Glory of Heracles est un jeu de rôle dans la plus pure tradition du style…et qui nous prend un peu trop par la main à certaines occasions. Autant les jeux de rôles ont évolué depuis les débuts du jeu vidéo, autant Glory of Heracles donne l’impression d’être un jeu d’une époque lointaine ayant fait un bond dans le temps pour apparaître en 2010. Cela est entre autres dû au fait que l’on sélectionne nos attaques avant le début de chaque ronde de combat et ce, pour tous nos personnages et sans pouvoir les modifier par la suite. Autrement dit, vous sélectionnez vos actions puis vous regardez vos personnages les exécuter par la suite sans pouvoir modifier vos stratégies. C’est dommage, mais j’aurais préféré un système un peu plus contemporain nous donnant au moins un meilleur contrôle sur nos personnages. Au lieu de cela, il faut constamment penser à l’avance en fonction de ce qui pourrait ou non survenir au moment où une ronde de combat débutera, rendant les combats moins prenants et interactifs que si nous avions décidé de nos actions pour un personnage à la fois.

4 Bien que cela puisse donner l’impression que le jeu est difficile, ce n’est pas vraiment le cas. Comme je l’ai mentionné, le jeu nous prend un peu trop par la main de sorte que, si vous le désirez, vous pourrez faire exécuter les attaques de vos personnages automatiquement en combat. Vous reléguerez ainsi vos décisions entre les mains de l’intelligence artificielle, rendant de ce fait le jeu plus facile et moins amusant en raison d’une impression accrue de manque de contrôle sur nos héros. De plus, il est à noter que si un ennemi meure et que vous l’avez sélectionné pour le combat suivant, ce dernier l’attaquera afin de réaliser un Overkill plutôt que de passer à un autre ennemi, ce qui rappelle un problème des bons vieux jeux de rôles. Pire encore, non seulement les combats ne sont-ils pas bien difficiles, mais en plus, le jeu vous avertira lorsque des affronts plus ardus surviendront, vous indiquant alors que votre concentration doit être éveillée pour quelques secondes. En somme, Glory of Heracles est un jeu manquant d’interactivité et proposant un style de combat désuet tant nous n’avons pas l’impression d’avoir un contrôle constant sur nos personnages.

5 Ce qui rend probablement Glory of Heracles encore plus ennuyant est cette impression constante qu’il ne se distingue pas d’autres jeux de rôle, qu’il n’a pas d’essence. En fait, oui, certains aspects sont uniques au jeu, mais dans l’ensemble, c’est un titre provenant d’une époque révolue et dont la progression n’est pas des plus divertissantes. En guise d’exemple, mentionnons non seulement les combats aléatoires très répétitifs et un peu trop présents, mais aussi l’exploration des décors qui n’est pas des plus stimulantes. Lorsque vous ne serez pas en train d’affronter des monstres, vous explorerez des environnements vides se répétant constamment. La plupart des décors sont dépourvus d’éléments interactifs et les quelques conversations que vous aurez ne seront pas toujours des plus intéressantes. Il n’y a également pas un nombre suffisant de quêtes secondaires, rendant l’exploration des environnements encore moins attrayante. Glory of Heracles a donc été dénué des éléments ayant fait la renommée des jeux de rôle des dix dernières années, voire même davantage, ce qui est très décevant en bout de ligne.

à suivre …


One comment

  1. [...] Glory of Heracles est le cinquième jeu de la série japonaise du même nom. Cependant, il est inutile de vous en faire si vous n’êtes pas familier avec cette franchise puisque le jeu propose un scénario de base n’étant pas vraiment relié à celui des autres jeux. Par contre, force est de constater que la trame narrative de Glory of Heracles n’a pas été très travaillée puisqu’elle est on ne peut plus classique.  [...]

Laisser un commentaire