Archive for 31 octobre 2016

Avis eXperience 112

Revue d’un jeu sortie en 2008 et qui connu un succès éphémère…

On ne peut pas dire que j’ai suivi le développement d’« eXpérience 112 », avec beaucoup d’intérêt. Ni  l’auteur/game-designer/level-designer du jeu, ni Lexis Numérique n’avaient émoustillé ma curiosité. Il faut dire que les jeux d’aventures, c’est pas vraiment ma tasse de thé, et que « In Memoriam », si bien qu’il soit, n’a jamais fait partie de mon environnement vidéo-ludique. Mais à force d’entendre parler d’ « eXpérience 112 », et de voir les 3 récompenses raflées à Festival du Jeux Vidéos 2007, j’ai eu envie de savoir si c’était justifié. Et ça l’est vraiment.

 

Le jeu se passe sur un rafiot pourri, le genre rouillé, rempli de végétaux et échoué sur une île :  Une femme, Léa Nichols, la protagoniste de l’histoire, se réveille la tronche enfarinée et à moitié amnésique dans l’une des cabines. C’est à travers elle qu’il faudra explorer le bateau et comprendre ce qu’elle fait là (et par la même occasion, ce que vous faites là aussi). Mais la petite subtilité, c’est qu’on ne peut pas interagir directement avec elle…

Je te vois…

Dans eXpérience 112, vous ne contrôlez rien, sauf les caméras et les machins électriques qu’il y a un peu partout. Vous allez passer tout le jeu à vous servir d’un ordinateur. Oui, là comme ça, c’est pas engageant, j’avoue. Et pourtant ce principe tout con est à la base du gameplay du jeu. Vous vous retrouvez derrière un PC à faire clignoter des lumières pour faire bouger l’héroïne, car tel un moustique pendant soirée barbecue d’été, Léa est attirée vers la lumière. Vous pouvez aussi vous servir de ce système pour la faire aller à un endroit particulier histoire qu’elle regarde si il y a quelque chose d’intéressant. Ce seul moyen d’interaction est vraiment une très bonne idée.

Les caméras sont le 2° point clé du jeu. Votre ordinateur vous permet d’utiliser les caméras qui sont très nombreuses sur le tanker. Grâce à elles, vous pouvez suivre les déplacements de Léa, et la diriger là où vous le souhaitez en jouant à « Jour-nuit » comme des gosses. Il est possible d’afficher jusqu’à 3 caméras en même temps sur l’interface de l’ordinateur, indispensable pour voir la miss sous tous les angles ( à des fins purement pratique évident !). Vous trouverez au fil de l’aventure des cartouches permettant d’activer des fonctions supplémentaires : vision thermique, nocturne, zoom, etc…, obligatoires pour certains passages, très utiles le restant du temps.

Mais le gameplay ne s’arrête pas là. Qui dit « jeu d’aventure » dit aussi énigmes relou et impression des pages de soluces. Ha mes préjugés stupides ! Expérience 112 propose de petits casse-tête qui ne sont pas insurmontables avec un peu de persévérance Certains se passe sur le PC : trouver les codes d’accès de tel personne en fouillant des dossiers cachés d’autres membres de l’équipe, en lisant leurs e-mails ou utilisant des outils de cryptographie comme la carré de Blaise. Et pour les autres, il faut se servir des possibilités d’interaction avec les éléments du bateau : contrôler un robot, trouver le bon produit en changeant la température d’une pièce, etc… Toutes ces énigmes sont différentes, bien trouvées et pas insurmontables, le travail de recherche et de travail à ce niveau impose le respect.

Il y a encore quelques autres choses sympa, mais en parler m’obligerait à dévoiler une partie du scénario, ce qui serait bien dommage !

C’est bien, c’est beau, c’est Bosh

Question ambiance et immersion, rien à dire. Le design du tanker échoué depuis des années est tout à fait crédible, et l’histoire donne envie d’en explorer chaque recoin. Les musiques qui se déclenchent de temps en temps sont vraiment réussies, et bien que j’ai été assez étonné de leur style, m’attendant à du son de Survival Horror, elles collent plutôt bien au jeu.

Un autre point qui j’ai beaucoup aimé, c’est le travail fourni sur les personnages. Vous trouverez des infos sur tous les membres du bateau en fouillant dans leur dossier perso et leurs e-mails. Du cuisiner Français en passant par la nympho bisexuelle, chaque personnage a une personnalité et histoire que l’on découvre au fur et à mesure. Plus le temps passe, plus on a l’impression de les connaître. Qui fait pète un câble, qui aime qui, qui n’aime pas untel… Il y a le côté « découverte de secrets privés » de ces gens que je trouve assez sympa. Même si toutes les infos ne sont pas utiles pour avancer dans l’histoire, les lire est vraiment plaisant et un plus pour l’immersion dans l’histoire.

Des trous dans la coque ?

Ce titre n’est pas exempt de point noirs. Le plus gros est, pour moi, l’optimisation. Descendre jusqu’ à 10-15 FPS à certains endroits, je trouve ça abusé pour un jeu où il y a, en fait, peu d’action affiché à l’écran. Qu’un jeu d’aventure fasse plus plier ma machine que Battlefield 3 en élévé, ca calme ! Relativisons tout de même, ce n’est qu’a certains moments que les chutes se produisent, mais je tenais quand même à le signaler.

Ensuite il y a l’interface du PC. Étant l’endroit où l’on passe 100% du jeu, elle se doit d’être parfaite. Pourtant, avec 3 caméras, la carte, une interface de machine et un dossier sur le mode d’emploi de cette machine, c’est carrément le bordel. Impossible de tout afficher, on superpose donc les fenêtres, les unes bouchant la vue sur les autres. C’est évidement un cas extrême, la plupart du temps on s’en sort bien d’autant plus qu’on a pas besoin de tout afficher en même temps, mais quelques petits soucis de visibilité font parfois râler. Suffit d’imaginer Windows avec plein de fenêtres d’ouvertes et ne pas pourvoir faire ALT+TAB, pour se rendre compte du problème…

AVIS

18/20 : 18 pour un jeu d’aventure, c’est un record pour moi ! Mais eXpérience 112 est assurément un très bon jeu, avec un sénar sympa, un gameplay original et une ambiance très bien rendu malgré un souci d’optimisation et quelques problèmes au niveau de l’interface du PC. Bon boulot , comme quoi les Français sont encore capable de faire de belles choses !

Développeur: Lexis Numérique
Editeur: Micro Application
Type: Aventure
trailer officiel: https://www.youtube.com/watch?v=rNtHFHhvwSM
Sortie : 11 octobre 2007
Classification: Déconseillé aux – de 16 ans
Configuration pour le Test: AMD 4200+ O/C, 3 Go de ram DDRII PC 6400 et 2 8800 GTS 320 Mo: C’est parfois limite dans certains endroits, et être precis pour appuyer sur des petits boutons, à 10 FPs, c’est pas évident…