Avis – Settlers Bâtisseurs d’Empire

On ne veut pas savoir ce que les colons ont fait pour mériter de coloniser un territoire hostile pour la gloire du roi. Dans tous les cas le roi ne semble pas vous aimer car il vous a nommé pour construire cette colonie pour lui. Settlers 6 revient sur ses bases, en plus beau, moins compliqué, mais avec quand même quelques gros défauts.

Alors avant d’aller plus loin, je tiens à préciser que je suis un fan de la série. J’ai caressé tous les opus de la série au fil du temps. J’étais là émerveillé devant le premier Settlers sur DOS. Enfin, on m’offrait un véritable challenge de réflexion dans les jeux de stratégie. Settlers a su se démarquer des autres jeux de stratégie en axant son gameplay non pas sur la vitesse d’exécution du joueur à accomplir une tâche, mais sur la façon dont nous étions capable de réfléchir avant d’agir et de penser sa stratégie avant de faire quoi que ce soit. De longues parties et de la réflexion ; Settlers c’est un jeu d’échec en plus agréable.

Pour ceux qui ne connaissent pas Settlers Bâtisseurs d’Empire est donc un jeu de stratégie avec une prédominance économique. Cette fois l’action se passe au Moyen Age quelque part vers l’âge de fer. A chacune des missions vous incarnez un seigneur dont la tâche est de bâtir une puissante colonie pour affirmer votre suprématie sur la région. Et vous le faites en gérant chaque partie de votre économie. Nourrir vos colons par exemple ne se limite pas simplement à cueillir des ressources et leur mettre dans la bouche, il vous faut trouver un terrain assez grand, construire une ferme, puis une boulangerie pour que le blé soit transformé en pain. C’est donc une gestion plus complexe que dans les jeux de stratégie communs, mais quand même moins complexe que dans les volets précédents car on a plus besoin de moudre son blé au moulin pour avoir de la farine.

game play

Settlers Bâtisseurs d’Empire reprend donc le même système que dans les précédents opus, mais en simplifiant celui ci pour permettre moins de lourdeur dans le jeu. La simplification est dans l’air du temps comme on a pu le voir avec Sim City ou Enclever Experiment , mais cette fois je pense néanmoins qu’elle est réussie. Je pense qu’elle est réussie notamment parce qu’elle a été accompagnée par de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux besoins pour les Settlers. En effet, vous aurez désormais à gérer non seulement vos matières premières, mais également les besoins primaires de vos Settlers comme les vêtements, leurs loisirs, les décorations dans votre ville et même leur capacité à s’enrichir en planifiant votre colonie en faisant en sorte qu’il n’y ait pas trop de concurrence entre les différents commerçants! Les colons ne sont plus simplement une masse vivante soumis à vos ordres, mais des individus ayant chacun des besoins et une spécialisation. Prévoyez également de changer de style de jeu selon la carte, puisque les saisons font désormais leur apparition. Alors si vous voulez construire une colonie dans le nord, il vous faudra prévoir assez de nourriture pour passer l’hiver !

Cependant la simplification de certains chaînes de production n’est pas de tous les goûts, en effet, certains fans de la série n’ont pas été d’accord avec ce choix, allant jusqu’à faire une lettre de protestation envoyée à Ubisoft. Dans leur lettre ils affirment être déçus par la trop grande facilité du jeu. Ils ont bien raison sur ce point, puisque les missions sont somme toute assez facile et en plus il n’y aucun moyen de gérer le niveau de difficulté. Cela a pour conséquence de réduire de pas mal la durée de vie du jeu, car bien que très sympathique une fois que l’on en a fait le tour on n’a plus qu’à se tourner les pouces.

limites du jeu

Les graphismes du jeu sont excellents et comme toujours assez rigolos. Les animations comme lors des fêtes organisées sur la place du marché sont agréables, mais on reprochera au jeu une assez moyenne optimisation. Il vous faudra donc une machine pas trop veille pour le faire tourner correctement, surtout en fin de partie quand votre colonie deviendra grande et animée.
Le point noir du jeu selon moi, car il y en a, un s’agit du système de combat vestige du minable jeu qu’était Settlers 5 L’Héritage des Rois. Vous contrôlez vos soldats entièrement comme dans les jeux de stratégie, ce qui est bien dommage puisque le système développé dans les précédents opus aurait été le bienvenu (et selon moi beaucoup plus adapté). Les combats resteront donc le gros point noir du jeu, voire la partie que vous voudriez éviter.

En conclusion Settlers Bâtisseurs d’Empire est un bel essai, un beau coup de neuf dans l’univers des Settlers, mais ce n’est pas encore l’opus parfait que tous attendaient. Il reste néanmoins un bon jeu même s’il vaut mieux pour vous de tester la démo avant de l’acheter.

14 / 20

Développeur : Blue Byte
Editeur : Ubisoft
Sortie : 4 octobre 2007
Configuration minimum: Win XP/ Vista PIV 2 GHz, 512 Mo de RAM, carte graphique 128 Mo, 3 Go d’espace libre sur le disque dur
Configuration pour le Test: Jeu passablement fluide avec quelques ralentissements. Graphismes en qualité élevé avec un Athlon 64 3200, 1.5G RAM, Carte Graphique ATI Radeon X1950 Pro

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*