Avis sur la sortie de FIFA 18 – fin

FIFA 18 : un peu de personnalité +

On continue notre analyse sur le nouveau FIFA 18 en abordant maintenant l’option Personnalité +.

En quoi cela consiste au juste ?

Et bien désormais les joueurs les plus doués sont dotés de différents attributs, fidèles à la réalité. Un joueur possédant l’aptitude tireur de loin sera capable de balancer de lourds missiles hors de la surface de réparation, tandis qu’un joueur bénéficiant de menace aérienne sera d’une redoutable efficacité avec son jeu de tête. Ainsi, Messi aura une conduite de balle impeccable grâce à ses petits pas tandis que Zlatan Ibrahimovich aura une frappe de balle monstrueuse. Jamais les joueurs virtuels n’ont été aussi proches des footballeurs réels et jamais ils n’ont été si abordables en terme de crédits FUT : 300 000 crédits FIFA PS4 pour Ronaldo, 250 000 crédits FIFA 18 pour Neymar, 260 000 crédits FIFA pour Mbappéetc. . D’ailleurs, puisque nous parlons du réalisme, on se rend compte que les duels se veulent plus réalistes qu’auparavant au niveau de la gestuelle. Les épaules contre épaules sont plus crédibles dans ce FIFA 18 car ils ont été travaillé au pixel près, tout comme les prises de balle des gardiens : c’est visible surtout sur FIFA 18 PS4 . Le jeu aérien a lui aussi été retravaillé, en vous plaçant correctement à la retombée du ballon vous pourrez marquer fréquemment, sans que votre balle ne parte dans des directions bien étranges, à moins bien sûr que le défenseur soit lui aussi placé correctement. Le mouvement fait par le joueur est aussi plus fidèle à la réalité.

Gameplay FIFA Ultimate Team 18

Quant au jeu en lui-même, il évolue grâce au Pro Passing. Ce système permettant à EA Sports de rendre les passes moins automatiques qu’auparavant. Ainsi vous devrez bien ajuster la direction de votre passe mais surtout la puissance de celle-ci. Il vous est d’ailleurs recommandé de contrôler avant de passer si vous ne voulez pas voir votre ballon intercepter par l’adversaire. Malheureusement, cela fera certainement rager les joueurs les moins patients qui auront du mal à aligner trois passes. Alors oui, nous gagnons en réalisme, mais nous perdons en beau jeu, il est en fait très dur de produire du jeu à une touche de balle à moins d’avoir sous le coude les meilleurs joueurs du monde… ou l’équipe de Barcelone. Mais rassurez-vous, de multiples réglages de commandes sont possibles de façon à convenir aussi bien aux novices, avec une gestion des passes et centres plus automatisée, qu’aux accrocs du challenge qui pourront régler le tout sur manuel.

Mais ce n’est pas la seule nouveauté soulevant quelques critiques, venons en maintenant aux tirs au but. Si vous avez pu jouer à Coupe du Monde de la FIFA 14 ou FIFA 10 , vous savez à quoi vous attendre. A l’accoutumée nous avions une barre de tir identique à celle présente en plein match, c’est désormais révolu. Pour les pénaltys, nous avons une toute nouvelle jauge, avec une cible allant de gauche à droite. Vous devez appuyer au bon moment afin de réaliser un tir correct, la durée de votre pression correspondant à la puissance de votre frappe, tandis qu’entre le moment de la pression et celui du tir, vous ajustez la direction. Très déroutant, il vous faudra quelques séances d’entrainement avant de bien maitriser ce nouveau système qui ne réunira surement pas les joueurs. Certains vont sans doute adorer tandis que d’autres seront nostalgiques de la simplicité du système précédent.

You’ll Never Walk Alone

Du côté de la réalisation, même si cela reste très proche de ce que vous connaissez, c’est tout de même impeccable. La gestuelle des joueurs n’a jamais été aussi réaliste, les visages des stars sont toujours aussi bien modélisés et en y regardant de plus près, vous vous rendrez compte de la modélisation très réussie de certains joueurs de seconde zone bien que l’ensemble reste toutefois un cran en dessous de PES 18 ou de PES 15 . Mais on le sait, l’éternel problème des jeux de foot c’est la piètre qualité des commentaires. FIFA 18 nous propose une nouvelle fois le même duo de commentateurs, à savoir Hervé Mathoux et Franck Sauzée, qui ne semble pas avoir revu son répertoire. Heureusement que l’ambiance au sein du stade est plus que convaincante, d’autant que maintenant, vous avez la possibilité d’utiliser vos propres chants de supporters, comme le mythique You’ll Never Walk Alone des Reds de Liverpool afin de coller encore un peu plus à la réalité. A moins que vous ne préfériez célébrer vos buts sur le dernier son electro du moment. Pour cela, il vous suffira simplement d’installer vos fichiers au format mp3 sur le disque dur de votre console, et de choisir quel son lier à telle action.

Conclusion sur FUT 18

Vous l’aurez compris, FIFA 18 n’est pas une révolution, au contraire, cette édition est dans la droite lignée des précédentes. Certes EA Sports apporte pas mal de nouveautés, mais le fond du jeu reste le même et ce pour notre plus grand plaisir, même si certains pesteront qu’il ne s’agit que d’une simple mise à jour. On regrette tout de même que certaines de ces nouveautés soient à double tranchant comme le Pro Passing ou la nouvelle gestion des tirs au but.

Note finale
9 / 10

Cela devient une habitude, Electronic Arts rend une copie presque parfaite. Cette nouvelle mouture présente un système de jeu toujours aussi plaisant et des modes prenants qui vous tiendront éveillés pendant de nombreuses heures. Le fait de pouvoir incarner le gardien apporte une nouvelle dimension au titre et les footeux apprécieront de pouvoir créer leur propre club ou leur joueur et de les confronter aux joueurs du monde entier grâce au FUT online. Attention tout de même à ne pas trop vouloir effacer la frontière entre le réel et virtuel, au risque de diminuer le plaisir du joueur par un surplus de réalisme. En tout cas, FIFA 18 devrait combler tous les joueurs à la recherche d’une simulation digne de ce nom.

On a aimé

Une simulation pointue
Une ambiance incomparable
Pouvoir être gardien

On n’a pas aimé

Les tirs au but peu faciles d’accès
Un système de passe peut-être trop poussé
Des commentateurs lassants

 

 

3 comments

  1. guinanzai dit :

    personnellement, je trouve que ce PES 18 s’annonce encore mieux que le 17 et ça rapproche de ce qu’on attend de FIFA.

    Oserais-je dire que c’est le digne successeur des FIFA qui ont fait le succès de la série ? Peut-être.

  2. sirisO dit :

    En tout cas ça me parait très technique, très simulation.

    Les joueurs et les passes ne sont pas sur des rails, le placement pour les têtes est bien fait et impossible de rusher sur les ailes (ça va faire mal pour mon pote qui ne joue que comme ça avec Manchester United  sur PES ).

    Bref, j’ai pas planté un but en trois matchs du coup j’ai eu le surprise de voir que les pénalties sont bien plus intéressant sur FIFA 18 que sur PES.

  3. wokl dit :

    J’ai testé la demo FIFA 18, et un point très important on peut entièrement paramètré la manette, donc je peux me déplacer avec la croix.

    Sinon c’est vrai que c’est vraiment pas mal, ca change de PES18 lol, par contre j’arrive à faire comme sur PES18 avec Messi, je traverse tout le terrain, et les frappes face au goal rentre souvent.

Répondre à sirisO Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*