Avis sur le jeu Punch-Out Wii : à l’épreuve de la gueule de bois

« Bodega ! Bodega ! » me lancèrent mes potes. Pour les noobs en espagnol, cela veut dire « ce soir, on mange liquide ! » Et qui dit soirée arrosée dit forcément lendemain qui pique. Bien groggy mais pas assez K.-O pour ne pas geeker un coup, j’allume la Wii et je lance Punch Out Wii !! La bouche pâteuse et les yeux gonflés, je deviens le boxeur Little Mac « Serre-dent » le temps de quelques rounds. Ah, la cloche a sonné… Round 1, Fight !

Eh mec, t’as toujours l’œil du tigre ?


Punch-Out Wii

Partant du principe que c’est dans les vieux gants qu’on fait les meilleurs boxeurs, la recette n’a pas changé : mêmes boxeurs et mêmes coups que dans les épisodes NES et SNES, même plaisir aussi.

Début de carrière tranquille, j’enchaîne les combats : Glass Joe, Von Kaiser, Disco Kid. Ah ! Du menu fretin ! Je reste sur les fondamentaux : crochet du gauche, direct du droit, uppercut, pif, paf, pouf, les rounds s’enchaînent et moi, je me sens revivre. Mes adversaires distillent les coups en vin, pardon en vain – des relents de la veille. « Reste vigilant Serre-dent, l’œil du tigre, l’œil du tigre. » Observer l’adversaire, analyser ses coups, sa technique, ses moindres gestes pour mieux le renvoyer dans les cordes : voilà l’esprit du jeu. Et les premières complications arrivent : Great Tiger, un fakir. Merde, je vois double, triple. Saleté de houblon. Je prends tous ses coups, je tombe, je me relève, je tombe, je me relève, je tombe, K.-O. Mon entraîneur aux tablettes de chocolat fondues me remotive et me file deux trois astuces aussi. Pratique. Oh, je pourrais aussi aller faire un tour à la salle d’entraînement.

Être invincible pour apprendre les ruses de l’adversaire, mfff ! pardon pff ! un truc pour les mous du gant. Fier dans la branlée, je remonte sur le ring sans relâche et je finis par renvoyer ce fakir dans les clous. A la sueur de mon front, je continue mon ascension vers le titre suprême, Aran Ryan, Soda Popinsky (tiens, lui a arrêté l’alcool), Super Macho Man, et enfin le combat ultime contre Mr Dream. Lui aussi m’aura donné du fil à retordre et je commence à douter, je tombe, j’ai des bleus partout, mes yeux sont rouges, le rêve tourne au cauchemar. Pas moyen de le mettre au tapis, je me dis qu’il doit y avoir un coup secret, faut peut-être lui arracher un bout d’oreille ? Non, un simple clin d’œil en fait et boum va te coucher Mr Dream. Victoire ! Champion du monde !  ADRIENNE !!!!

Et vous reprendrez bien un Ti’punch ?

Porté par la victoire, je jubile, me voilà au panthéon de la boxe. Ouais, sauf que je dégrise vite, ou presque. Pas le temps de savourer le titre, les mecs veulent leur revanche, va falloir le défendre ce titre. Ils reviennent tous, plus forts, plus fourbes, plus techniques. Ah, les lourds ! Si la conquête du titre ne fut pas qu’une partie de plaisir, le défendre sera encore plus rude. Tout oublier pour tout réapprendre. Honnêtement faut en vouloir… ou avoir trop bu la veille. Histoire de finir la carrière en beauté, faut se cogner trois adversaires de suite sans perdre ! Si t’es tenté par l’aventure, j’espère pour toi que t’es aussi fort que King Kong…

Arrivé au bout de mes peines, je jette un oeil au mode défi, car ouais, à chaque fois que tu as battu un adversaire, on te propose de le combattre à nouveau en réalisant des défis qui te permettront souvent de le mettre au tapis… en un coup. C’est l’instant « Ah ! Bordel, si j’avais su ! » pour toi qui en as bavé toute ta carrière.

Punch Out Wii !! est un jeu à ranger dans la catégorie poids lourd. C’est fun, grisant, drôle, parfois abusé mais on s’acharne dessus. On finit fatigués, vidés, détruits. On sait que c’est abusé mais on en redemande tellement c’est bon. C’est un peu comme entre deux soirées arrosées avec des potes : on pose la manette comme on prend un doliprane, pour être sûr de revenir en pleine forme.

 

12. décembre 2017 par admin
Catégories: jeu indépendant | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*