Operation Flashpoint : Red River – fin

Operation Flashpoint : la guerre, en mode groupé

Je ne pouvais pas vous faire le test de OF Red River sans avoir testé le multijoueur car c’est là le plus intéressant du jeu. Alors pour ce qui de la campagne principale, je n’ai pas pus encore testé car les serveurs de codemasters ont quelques soucis, mais j’ai entendu qu’on ne pouvait la faire qu’à 2 joueurs ! Alors qu’on est 4 dans l’escouade, pas terrible.

Moi ce que j’ai testé c’est l’autre mode multijoueur, jouable à 4 cette fois-ci. Il s’agit donc de petites missions annexes, voilà ce qu’on peut faire :

Derniers rempart : défendre une postion

Sauvetage : Sauver les pilotes abattus

Tonnerre : Protéger le convoi

Coup de balai : Éliminez les forces insurgés

Mission rapide, jouable à 4 (comme dit au dessus), j’ai plutôt bien aimé ces petites missions en multijoueur où on entendant moins le chef qui nous gueule ses règles à suivre

Durant la mission vous avez aussi quelques choix à faire, par exemple quand vous allez sauver le pilote, vous pouvez ensuite détruire l’hélicoptère (ou enfin ce qu’il en reste) afin que les rebelles ne s’en emparent pas. Ou encore, lors de la mission où il faut défendre une position, et bien quand ça chauffe trop vous pouvez choisir de rejoindre la zone d’évacuation afin de partir au plus vite.

réalisme du jeu

Si vous arrêtez de lire le test ici vous pensez surement que OF Red River est un excellent jeu à posséder de toute urgence, et bien je vous conseil de lire la suite avant de vous emballer. Et oui, car le je fps de Codemasters à malheureusement pas mal de défauts qui viennent entacher ce qui aurait pus être un excellent jeu.

Déjà ce qui fache au premier lancement du jeu ce sont les graphismes, on est à des années lumières de ce qui ce fait maintenant (quoiqu’avec Homefront…) alors si les graphismes ne sont pas forcément le plus important pour vous dans un jeu et bien je vous rappel que les combats se passe en moyenne à 200 m l’un de l’autre (voir plus) donc ça devient très handicapent de bien détecter les ennemis, encore en normal ça passe car ils sont indiqués sur la boussole mais si vous montez en niveau toutes indications est enlevées !

Autre gros point négatif : l’IA.

C’est simple elle est tout simplement absente, vos coéquipiers ne vous serviront à rien du tout. Au départ j’essayais de bien faire le jeu en utilisant mes coéquipiers, en essayant différentes tactiques, mais finalement il suffit de leurs dire de nous suivre et d’avancer sans s’en occuper et c’est beaucoup plus pratique. Comme je vous le disais plus haut, on peut se soigner, ou se faire soigner, mais on peut aussi soigner ses coéquipiers mais là encore ça ne sert pas à grand chose parce que même s’ils meurent il reviennent (comme par magie) au checkpoint suivant, pas très réaliste donc.

Après il y d’autres petits défauts qui rendent le tout pas très pratique comme par exemple se trouver en face de deux murets l’un à côté de l’autre qui font la même taille et de pouvoir passer par dessus qu’un seul …

Et je finirais pas un dernier point qui me chagrine, le jeu propose la campagne en solo, des missions annexes en multi, mais pas de coop en local, impossible à un ami à côté de moi de prendre la manette et de me rejoindre directement, dans un jeu qui prime le travail d’équipe je pense qu’un mode local aurait été le bienvenue

05. août 2018 par admin
Catégories: jeu indépendant | Commentaires fermés