admin

Gears Of War 3 – DLC Raam’s Shadow

Après un premier DLC dédié au mode horde, Epic Games propose de nouveau du contenu téléchargeable pour Gears Of War 3 (test ici) à partir du 13 décembre prochain, Raam’s Shadow. Cette fois-ci, c’est le mode solo qui se voit agrémenter de trois heures de missions supplémentaires et dont l’histoire se déroule avant Gears Of War premier du nom, soit avant le jour d’Emergence.

Comme j’ai eu la chance de recevoir en avant-première la possibilité de jouer à ce DLC, je vous propose de lire mes impressions car en tant que fan de la première heure, je ne me suis pas fait prier pour boucler d’une traite ces nouvelles missions.


Tout d’abord, et suite à la demande de Microsoft, je ne vous parlerai que des 2 premiers chapitres sur les 5 proposés par ce DLC.

Commençons par l’histoire qui nous met dans la peau de Michael Barrick (ceux qui ont lu les romans le connaissent déjà) , membre de l’escouade Zeta, dans laquelle on retrouvera des têtes bien connues comme Minh Young Kim de Gears 1, Tai Kaliso de Gears 2 et un nouveau personnage portant le nom d’Alicia Valera.

Sous la menace d’une invasion de Kryll, l’équipe Zeta aura la charge de protéger les citoyens et de quitter la ville d’Ilima City au plus vite.

Alors que je trouvais que la narration de Gears Of War 3 souffrait de quelques lacunes, celle du DLC Raam’s Shadow corrige le tir et sert l’histoire en répondant à quelques interrogations que le joueur pouvait se poser sur la saga. Je trouve d’ailleurs excellente l’idée d’Epic Games de nous proposer une sorte de préquelle plutôt que de rallonger l’histoire qui aurait été dénuée de sens.

A ce sujet, il faut reconnaitre à sa juste valeur le travail accomplit par les scénaristes qui, chose rare dans un jeu vidéo, parviennent à surprendre le joueur sur le plan émotionnel avec un scénario de qualité. Peut-être que c’est mon côté fanboy qui parle et qu’il y a surement d’autres jeux qui sont parvenus à le faire également.

Nous voilà donc dans la peau de Barrick entouré de sa fine équipe pour faire face à des Locustes surexcités par leur jour d’Emergence et guidés par le Général RAAM. Et oui, c’est le grand retour de l’imposant et terrifiant Général, celui avec qui on devait en découdre à la fin de Gears Of War.

Qui dit post-Emergence dit environnements intacts, la ville n’ayant pas (encore) subit de dégâts, mais cela n’empêche pas de constater que la population a déjà délaissé les lieux. Vous progresserez dans la ville où se dressent encore les nombreux bâtiments et il faudra faire attention aux petit clins d’œils parsemés ça et là par les développeurs comme par exemple ces magazines dont la couverture est illustrée par une photo de Cole dans sa période « Trashball » chez les Cougars.