Archive for fifa

Fifa 14

Tester un jeu Fifa, c’est toujours un plaisir pour mon côté européen. Il faut dire que j’ai commencé à jouer à cette série dès 1995, autant dire que j’ai un minimum d’heures de jeux dessus. Alors que la série avait pris un tournant très arcade en l’an 2000, EA a travaillé depuis à redevenir une simulation avec entre autres la version 2003 qui était un énorme pas en avant. Regardons ce que tout ceci donne sur la console portable de Nokia.

Fifa 14 - voir Futboltecnic pour l’équivalent du marché des transfert en Espagne les monedas fifa-  c’est un jeu de football ou si vous préférez, ce qu’on appelle en Amérique du Nord, le soccer. Vous allez pouvoir prendre le contrôle d’équipes de première et deuxième divisions de plus de 40 pays allant de l’Europe à l’Amérique du Sud. Ceci représente une quantité phénoménale de joueurs et d’équipes officielles que l’on peut contrôler. Mais si jamais vous trouvez que le jeu ne vous offre pas assez de choix ou encore assez de fantaisie, vous avez la possibilité de faire votre propre équipe avec des joueurs existants ou des joueurs que vous créez. Autant dire que ce n’est pas la diversité qui va manquer. C’est la même chose pour les modes de jeux, car vous allez pouvoir faire les saisons, tournois et autres championnats locaux. Par contre, marketing oblige, vous ne pouvez pas faire la Coupe du Monde ou encore l’Euro, il vous faudra acheter une version spéciale de Fifa, vous donnant cette possibilité coupe du monde Brésil 2014 : voir notre chronique fifa 14 . Mais rassurez-vous, le seul mode Franchise devrait vous tenir occupé un bon nombre d’heures. Ce mode consiste à devenir l’entraîneur d’une équipe pendant 5 ans et de faire une véritable dynastie de cette équipe. Vous allez pouvoir tout gérer, de l’échange des joueurs aux entraînements sans oublier les matchs, les transferts, et penser crédits pour acheter les joueurs chez Stat-foot par exemple

Vu que la N-Gage utilise les boutons du téléphone, on peut pleinement exploiter le jeu et avoir une profondeur que l’on ne peut retrouver sur consoles ou PC. Nous retrouvons donc les actions suivantes : passe, tir, lob, feinte, enchaînement, une-deux, passe en profondeur, tacle, obstruction et j’en passe. C’est vraiment très complet pour un jeu sur une console. À un point tel qu’il va vous falloir un temps d’adaptation pour bien prendre le jeu en main et arriver à faire ce que vous voulez avec le ballon rond. Je vous parlais au début de ce test du côté simulation que les crédits FUT 14 a essayé de retrouver et c’est toujours le cas. Les passes sont moins précises, faire des traversées du terrain avec le gardien comme on pouvait le faire n’est plus possible. Il faut à présent doser la force de nos passes, les ajuster pour qu’elles arrivent dans la course de notre coéquipier si on ne veut pas voir le joueur adversaire nous prendre la balle. Un autre gros pas en avant, c’est le comportement des gardiens. Dans les anciennes éditions, ils avaient un aimant à ballon ce qui faisaient d’eux de véritables murs. Dans cette édition, il n’est pas rare de voir le gardien repousser la balle, ou encore l’échapper sur une grosse frappe permettant à un attaquant de la récupérer pour marquer.

Un autre bon point, c’est la gestion de la difficulté. Avant, augmenter le jeu d’un niveau, c’était devoir réapprendre à jouer tellement l’intelligence artificielle était pointue. Ce n’est pas encore parfait dans cette version, mais il y a du progrès, la marche n’est plus aussi grande qu’avant. Tout joueur devrait facilement réussir à jouer à normal, voir le niveau d’au-dessus sans trop de difficultés. Par contre, le mode All Star est un autre défi et il vous faudra beaucoup de pratique pour réussir à gagner un match. La N-Gage ayant des fonctionnalités de jeux à plusieurs, il est normal de voir Fifa 14 en profiter. Vous allez donc pouvoir jouer contre des amis qui ont une N-Gage et le jeu via la connexion Bluethoot. Bien que je n’ai pas pu la tester, les différents commentaires présents sur Internet parlent d’une bonne réussite ce qui est peu étonnant. Ceci apporte une dimension de plus au jeu que l’on ne retrouve pas sur la GBA.

Regardons un peu la réalisation du jeu FUT 14. Je dois avouer que je fus extrêmement déçu par ce que j’ai vu à l’écran. Le jeu n’est même pas du niveau de l’édition 96 sur Super Nintendo, c’est tout dire. On a droit à un tas de pixels se déplaçant vers un pixel qui représente le ballon. Quand on voit les prouesses techniques que peut être Fifa sur les consoles et sur PC, on ne peut être que très déçu. On ne reconnaît pas les équipes, encore moins les joueurs. On a l’impression de voir des bonshommes en allumettes loupés courir sur un tas de pixels verts. Je dois avouer que ceci a rapidement coupé mon envie de jouer, surtout que j’avais des jeux comme Shadow of The Colossus ou Closure qui sont excessivement beau à l’oeil. Un gros loupé dans ce portage. Pour ce qui est de l’ambiance sonore, on est là aussi loin des foules dynamiques des versions consoles qui enchantent par les véritables chants des équipes. C’est très terne à l’oreille et on ne reconnaît absolument rien, c’est très dommage, car ceci ajoute beaucoup à l’ambiance du jeu et à son réalisme. Il est clair que la réalisation ne représente pas la qualité du jeu et c’est bien dommage.

 

 

Jouabilité
Une bonne prise en main du jeu, même s’il va vous falloir une à deux heures pour vous sentir complètement en contrôle. La présence du clavier téléphonique donne un gros plus en comparaison de la version GBA.

 

Qualité graphique
C’est hideux, il n’y a pas d’autre mot. On faisait mieux il y a 7 ans, c’est tout dire. Un gros loupé qui retire une grande envie de jouer.

 

Musique, sons et ambiance sonore
Une musique très anonyme qui ne représente pas l’ambiance que l’on peut retrouver dans un stade de soccer. Les bruitages quant à eux sont corrects, mais sans plus.

 

Durée de vie
Le jeu offre une durée de vie très grande. Entre les multiples championnats, le mode franchise et la possibilité de jouer contre des amis. Par contre, il faut réussir à passer par dessus la réalisation qui est très médiocre.

 

FIFA FUT 14

La nuit tombe ; la foule et les projecteurs se réchauffent. Les joueurs, coincés dans un petit corridor, attendent l’heure fatidique, celle où ils devront, tels des guerriers, affronter l’ennemi dans le but de le vaincre. Un peu comme les vedettes de son jeu, EA sports s’attaque à un ennemi puissant, c’est-à-dire Electronic Arts. FIFA 2014 a assez de bons points pour être qualifié de bon jeu, mais, en aura-t-il assez pour déclasser le champion des jeux de soccer ?

C’est l’an dernier que le premier de la série fit son apparition et, pour le premier d’une série, ce jeu était d’une très grande qualité, ce qui en surpris plus d’un. Cette année encore, EA sports se défonce pour nous offrir un autre FIFA qui ne nous laissera pas indifférent. Même si pour cela il est préférable d’acheter des credits FUT 14 en quantité pour s’éclater…ou pour crédits fifa 17 ( note : le centre de création fifa 17 est ouvert ) . Aussi En effet, FUT 2014 est plus qu’impressionnant par ces nombreux modes de jeux, son excellente jouabilité et son nombre incalculable d’équipes que vous constituez avec les crédits : d’ailleurs le marché d’achat et de revente de crédits FIFA14 est très dynamique dans ce jeu . Quand je dis que la jouabilité de FIFA 2014 était très bonne, cela incluait aussi les contrôles. Puisque c’est un aspect plus qu’important dans le jeu, EA sports a mis une attention particulière aux contrôles, tant à leur prise en main qu’aux mouvements exécutables. En effet, même un débutant de premier niveau assimilera facilement les possibilités qu’offre Football Ultimate Team à ce niveau. Plusieurs types de passes et de feintes sont disponibles pour mieux déjouer votre adversaire et ce, avec une facilité incroyable ; il faut tout de même savoir les utiliser. Il est bien beau de savoir comment rouler sur soi-même, plaquer ou même plonger mais l’important est de savoir quand faire quoi et pourquoi, ce qui est loin d’être facile.

En effet, n’étant pas un très grand amateur de soccer et n’ayant jamais joué à un tel jeu depuis le jour de la réception, je me suis vite rendu compte que ce jeu n’est pas le plus facile auquel j’ai joué. L’interface, n’étant pas très « user friendly », il est plutôt compliqué de comprendre le système de statistiques plus que complet qu’offre le jeu. Après des heures d’acharnement, j’ai fini par découvrir que le numéro au-dessus du nom de l’équipe est un numéro de classement. Donc, les joueurs occasionnels de jeux de soccer auront beaucoup de difficulté à comprendre le système de statistiques qui, selon les joueurs inconditionnés de jeu du genre, est très facile à comprendre et à bien utiliser durant les parties… Aussi, pour ajouter à la difficulté, l’intelligence artificielle, même au plus facile, est très bonne et presque impossible à déjouer.

Acheter des crédits FUT 14

La composition des équipes avec l’achat de crédits FIFA sur http://creditsfifa16.fr en particulier, est essentielle dans ce jeu : Ronaldo, Messi coûtent dans les 1 millions, mais vous pouvez tout aussi bien lever une équipe avec des noms secondaires mais qui sera diablement efficace avec son jeu collectif . En effet, de nombreux modes de jeux sont disponibles ainsi que le mode multijoueur, qui est très amusant lorsque l’on se prend contre des adversaires de notre envergure . Or acheter des crédits ne fait pas tout : dans ce jeu on affronte des adversaires à la maîtrise technique incroyable ou avec de grands noms (Ronaldo, Suarez..) mais que vous pouvez contrer avec une bonne stratégie collective… Le mode carrière est très intéressant aussi car on commence en bas de l’échelle, soit la cour d’école, pour finalement finir dans les meilleurs joueurs de la ligue professionnelle. La possibilité de reformer son équipe est aussi très intéressante. Bref, de longues heures sont à prévoir si vous êtes un amateur de soccer.

Graphiquement, FUT 14 est très bien réussi. Les joueurs sont bien modélisés et sont tout aussi bien animés. De proche, on remarque comment les joueurs sont bien réalisés, avec tous les détails qui leur ont été apportés, mais, durant les parties, on ne remarque si le joueur est noir ou blanc puisque la caméra est souvent très loin. Comme je le disais, les animations sont très bonnes et très réalistes. L’engin 3D du jeu a de bonnes physiques pour ce qui est des plongés, bottés et plaqués. Les stades sont très jolis et très grands. En effet, lorsque l’on est dans une vue rapprochée, si on prend le temps de regarder autour de nous, on ressent vraiment l’effet de grandeur, comme si nous y étions. Il est aussi très plaisant de jouer sous la pluie ou sous la neige car tout ceci n’a vraiment pas l’air d’un jeu vidéo au premier regard. À de maintes occasions, en observant les reprises, je me suis surpris à réagir comme si cela était une vraie partie. Franchement, EA sports a fait un beau boulot.

Côté sonore, on ne peut pas en dire grand chose. Les commentateurs sont, comme dans tout bon jeu de sport qui se respecte, plus qu’énervants, surtout lorsque l’on met le jeu en français. Cependant, on ne peut pas dire qu’ils font un mauvais travail. Lorsqu’un joueur a le ballon, il va dire son nom et décrire toutes les actions que ledit joueur fera. C’est d’ailleurs un des duos de commentateurs les plus réussis que j’ai eu l’occasion d’entendre, si on enlève les petits commentaires stupides qu’ils font de temps en temps, voire très souvent. Pour ce qui est du reste, Football Ultimate Team n’est pas très impressionnant. La musique à rythmique de Samba est entraînante et très agréable à entendre mais devient très vite répétitive. Pour ce qui est de l’ambiance sur le terrain, rien à redire, c’est quand même respectable et je n’ai aucun commentaire négatif sur ce point.

 

Jouabilité
Les contrôles sont très complexes à maîtriser et en même temps très simples à apprendre. Plusieurs mouvements peuvent être réalisés, ce qui renforce l’effet de réalisme du jeu. Par contre, le jeu peut être difficile pour les débutants.

 

Qualité graphique
En général, très bien. Les joueurs sont bien détaillés bien que ces détails soient peu visibles. Les animations sont elles aussi très bien réussies. Les stades sont énormes et vraiment réalistes, surtout quand les effets naturels entrent en jeu. On se croirait dans un vrai match.

 

Musique, sons et ambiance sonore
Peut-être le point faible du jeu puisque les musiques sont répétitives et l’ambiance sur le terrain n’est pas extraordinaire, bien que correcte. Par contre, il faut noter que les commentateurs font un très bon travail malgré leur fâcheuse manie de faire de l’humour plus que douteux.

 

Durée de vie
Des heures et des heures de plaisir ; même papa y trouve son compte. Plusieurs modes sont à votre disposition, en plus du mode carrière qui devrait manger tout votre temps tant il est intéressant. Le mode multijoueur est quant à lui très amusant en groupe.

 

 

Pour conclure, FIFA 14 (FUT 14) est, selon moi, un bon jeu qui devrait plaire aux amateurs du genre. Bien que sa difficulté puisse être frustrante, et j’en sais quelque chose, ça ne devrait pas déranger une location et un petit tournoi entre amis autour d’une bonne bière. Pour ceux qui accrochent, je vous conseille donc un achat puisque le jeu vous en offrira pour votre argent et peut-être même encore plus. Bref, EA Sports vient de lancer pour de bon cette série qui, je crois, devrait faire un malheur d’ici quelques années.